David Lachavane

"Le Sablier Relatif"
(Place Schönberg, Saint-Rambert le Haut, 9ème arrdt)

12 septembre - 14 novembre 2009

Communiqué de presse

Site de l'artiste

L’installation présentée est une oeuvre « géoplastique » qui s’inscrira à Saint Rambert le haut, place Schönberg, du 12 septembre au 14 novembre. Elle a été conçue et réalisée par David Lachavanne durant sa résidence de trois mois (avril, mai, juin 2009) à L’attrape-couleurs.
« Et si rien n’est acquis, rien n’est immuable et rien n’est absolu, alors rien n’est parfait. La recherche expérimentale d’un homme organe d’un monde s’opère et le fruit en est un « Sablier Relatif ». Ici, l’oeuvre véhicule l’idée d’une temporalité déconcertante, celle produite par le biais d’un « instrument » artistique où l’intention créée la forme.
Relativité des forces élémentaires réelles confrontées à la folle conception d’un « homo faber » remettant en question certains acquis immuables.
Entre le temps qui passe et le temps qu’il fait, cette installation monumentale qui s’inscrit dans l’espace public durant deux mois joue sur une nouvelle approche de l’homme face aux éléments naturels. Elle peut évoquer, à travers l’objet produit, une critique constructive sur des thèmes sociaux d’actualité sans arrêt remaniés comme l’écologie ou la conceptualisation du temps dans nos sociétés modernes.
L’enjeu étant de créer un objet hybride combinant l’instrument de mesure humain aux énergies incontrôlables et imprévisibles de la nature ; un objet « caractériel » de décompte de durée unique. »