Simon Bergala

All Eyes - All Trails - Infinite Directions
Une exposition de Simon Bergala

29 janvier-19 mars 2022

Site web de l'artiste

Simon Bergala envisage les formes dans la peinture pour interroger l’espace tel qu’il est vécu et façonné d’histoires multiples. Il déploie un langage synthétique avec un vocabulaire rappelant une forme d’abstraction bien que sa généalogie semble aussi liée à la peinture de paysage. Quand bien même les figures ne cherchent pas à être mimétiques, on peut apparenter certaines formes à des végétaux, à des flux aquatiques ou aériens, à des blocs terreux, ou encore à des astres en mouvement.

Si la peinture de Simon Bergala peut renvoyer au paysage, il ne s’agit pas pour lui de reconduire sa structure spatiale et représentative. Les compositions déployées dans ses tableaux créent un espace étendu, sans orientation unique, incluant une multiplicité de points de vue. Chaque forme a sa propre orientation et construit par proximité avec son voisinage, une localité avec un sens spécifique, qui à son tour, voisine avec d’autres ayant chacune leurs directions. Pour l’artiste, ce rapport à l’espace est à la fois poétique et politique car il définit un monde multiple qui peut se comprendre comme un tout si on l’envisage comme un ensemble de relations. Cette pensée peut renvoyer au travail de l’écrivain Édouard Glissant pour qui la « Relation » permet d’aborder la totalité sans passer par un point de vue totalisant.

À L’attrape-couleurs, Simon Bergala présente des peintures de grand format, fixées à des structures en bois fabriquées pour l’exposition. Les murs sont laissés nus et l’ensemble constitue une série de tableaux avec en vis-à-vis, ou dos à dos, des pièces prêtées – à l’invitation de Simon Bergala – par différents artistes : Pierre Boggio, Cécile Bouffard, Anne Bourse, Marie de Brugerolle, Mimosa Echard, Nathalie Jover et d’autres encore. Ces pièces « habitent » les structures portantes et favorisent ainsi la rencontre de formes singulières. Ce dialogue entre la peinture et la sculpture interroge ainsi l’espace comme une variété de réalités avec de multiples relations.