Samedi 10 Septembre : Performance de Cynthia Caubisens et Damien Saillard

Publié le 8 septembre 2016 dans Evènements 2016
A l’occasion du vernissage de l’exposition collective « L’attrape-couleurs, manifestement ! », Cynthia Caubisens et Damien Saillard vous proposerons une performance musicale et visuelle en collaboration avec Julien Belon, le Samedi 10 Septembre 2016 à 20h30.

 

 » Il est une fois…
  dans un jardin,
  un homme et une femme. « 
14225505_10210247929216340_6233520760157225918_n

L’approche de l’improvisation au piano de Cynthia Caubisens porte sur la plasticité sonore, l’identité du geste artistique — qu’il soit instrumental, chorégraphique, déclamatoire ou plastique — et son inscription forte dans le langage d’aujourd’hui.

Cherchant l’essence même de la relation entre le geste et le son, elle interroge la place qu’ils occupent dans l’espace et la trace qu’ils peuvent y laisser. Elle témoigne, le temps d’une performance, de son cheminement d’artiste: Transposer le réel dans une autre matière, une autre lumière.

Pour cette performance, elle jouera d’un nouveau compagnon de route: le Repose-Oeil… un clavier électronique riche, étonnant, déroutant imaginé par Julien Belon. Collectionneur de sons depuis 20 ans, Julien a construit un gigantesque herbier des sons figés. Grâce aux technologies numériques d’aujourd’hui, son clavier donne accès dans l’instant à plusieurs dizaines de milliers de fragments dessinant des paysages sonores intenses, sidérants et sensibles. C’est dans une composition de l’instrument pensé tout spécialement pour leur collaboration que Cynthia laissera libre cours à ses propres sculptures sonores.
http://www.facebook.com/cynthiacaubisens
http://www.cynthiacaubisens.com
http://www.facebook.com/lignecourbe
https://soundcloud.com/cynthia-caubisens

Julien Belon: http://repose-oeil.blogspot.fr

Damien Saillard puise son inspiration dans les profondeurs de l’inconscient où la mémoire devient collective. Mais il plonge aussi dans les profondeurs de la vie et c’est dans un univers foisonnant et multiple qu’il nous invite : luxuriance de la nature, bestiaire fantastique, structures moléculaires et ADN… Le tout emprunt d‘une énergie brute, primaire, tout aussi lumineuse qu’elle peut parfois être noire.

www.damiensaillard.fr

https://www.facebook.com/Le-Vide-Noir-1218617388168449/